L'esthétique du nez en harmonie

56 Avenue Victor Hugo

75116 Paris

France

Consultations et interventions

Chirurgie du nez :

La rhinoplastie est une opération chirurgicale qui vise à modifier la structure du nez externe. Elle peut être motivée par des problèmes fonctionnels ou par un souci esthétique,

Il faut donc différencier la rhinoplastie fonctionnelle, dont le but est de redresser la cloison, source d'une difficulté respiratoire, de la rhinoplastie esthétique dite correctrice, dont le but est de modifier la morphologie du nez, soit au niveau de sa partie supérieure osseuse, soit de sa partie inférieure mobile dite cartilagineuse, On pourra également associer une résection de la bosse du nez, rétrécir la racine du nez, ou corriger une déviation de la cloison.
Il est possible également de rétrécir des narines trop épaisses, par des petites cicatrices bien dissimulées dans l'aile du nez.

Il s'agit certainement de l'intervention de chirurgie esthétique la plus ancienne, et la plus spectaculaire.

Elle consiste à redonner un nez en harmonie avec le reste du visage.

La rhinoplastie aussi appelé «la chirurgie du nez» est l'une des interventions les plus sollicités de nos jours, elle ne doit pas être prise à la légère car la procédure est irréversible.

Cette intervention peut être effectuée à partir de 16 ans, et en pratique dès lors que la croissance est terminée,
L'intervention se déroule habituellement sous anesthésie générale, et nécessite une hospitalisation d'une nuit.

Un bon état de santé physique et psychologique est nécessaire. En cas d'anesthésie générale le bilan pré-opératoire est obligatoire, et doit être effectué à la clinique dans les semaines qui précèdent l'intervention. Il comprend une consultation par le médecin anesthésiste et des examens sanguins. L'arrêt du tabac est vivement conseillé.

Le patient est hospitalisé la veille ou le matin de l'intervention.

INTERVENTIONS:

« Le docteur Henri Danon dispose d'un logiciel qui vous permet de vous projeter dans le résultat d'une rhinoplastie.»

1- L' étude pré opératoire est fondamentale permettant de :

  •  Déceler une gêne respiratoire, mineure ou potentielle, en raison d'une cloison déviée ou présence de cornets hypertrophiques. Leur présence peut être confirmé par un examen scanner ou lors d'une consultation ORL (fibtoscopie).
  •  Ces lésions peuvent être traitées avant la rhinoplastie (cornets) ou pendant(cloison déviée).

2- Les différentes consultations permettront de bien préciser les corrections à effectuer, les buts à atteindre: le dr DANON pourra à l'aide d'un logiciel de simulation vous aider à visualiser les correction souhaitées et/ou possibles.
Ma préférence va à une voie d'abord purement intranasale sans cicatrices externes, préservant au mieux les supports de la pointe du nez

Immédiatement après l'intervention, le nez est recouvert de pansement et le plus souvent protégé par une attelle. Les narines sont obturées par des mèches pendant un jour. Aucun soin n'est nécessaire sauf le nettoyage intranasale avec du  sérum physiologique. Les fils qui sont dans les narines fondent en une semaine. Les pansements et l'attelle sont retirés vers le 7ème jour. Il est conseillé de masser le dos du nez plusieurs fois par jour pendant une semaine, dès l'ablation des l'attelle. Le patient ne doit surtout pas se moucher pendant 10 jours Le gonflement post opératoire et les ecchymoses (yeux au beurre noir) disparaissent en une à deux semaines selon les patients. Une gêne respiratoire est habituelle pendant plusieurs semaines.

Les douleurs sont généralement peu importantes et durent 2 jours. Le port des lunettes est interdit pendant un mois. La reprise du sport est possible après un mois.  Des consultations à 1 mois, 3 mois et un an permettent de juger de l'évolution du résultat.

Toute intervention chirurgicale, sous anesthésie, comporte des risques dont l'énoncé est une obligation légale. Ces complications sont très rares et dépendent de l'état général du patient, et de la complexité de l'intervention; elles sont majorées par le tabagisme.

Il existe des complications locales, qui peuvent être constatées immédiatement après l'intervention :

  • allergie au pansement (qui doit donc être retiré)
  • hématome (dont l'importance peut imposer une intervention en urgence)
  • infection
  • nécrose cutanée
  • conjonctivite, larmoiement
  • obstruction nasale
  • perte de l'odorat
  • blessure oculaire
  • blessure des voies lacrymales

Les complications générales dépendent plutôt de l'anesthésie ou de l'installation :

  • parésie ou paralysie des membres
  • phlébite
  • embolie pulmonaire
  • allergie aux produits anesthésiques
  • arrêt cardiaque

Les complications peuvent allonger la durée d'hospitalisation, de soins et d'arrêt de travail.

Les séquelles à distance de l'intervention sont exceptionnelles :

  • douleurs
  • sensations de picotements
  • diminution ou perte de la sensibilité de la peau
  • hyper pigmentation de la peau
  • oedème résiduel
  • larmoiement
  • mauvaise respiration
  • modification de l'odorat